1933

Publié le par gaylor 有琴固

J’entends souvent dire dans mon entourage ces propos : « à Shanghai y’a rien à visiter excepté les bars et les restaurants. »

Ah bon ??? Apparemment, je ne partage pas la même définition du mot « visite » avec certaines de mes connaissances. Personnellement, chaque fois que nous sortons, nous trouvons toujours de nouvelles choses à faire, à observer ou à explorer. Peut-être que ces personnes ne sont pas curieuses (ou devrais-je dire, la communauté expat de Shanghai n’est pas curieuse). Peut-être n’aiment-ils pas marcher et préfèrent prendre le taxi à tout bout de champ. Se balader ne se limite pas à aller sur les sites dits touristiques, à fréquenter les malls et à faire du shopping le long de la Nanjing Dong Lu.

En l’espace de deux mois il s’avère que nous connaissons mieux Shanghai (je ne parle pas des lieux de sorties branchés et autres où l’on passe son temps à claquer son fric), que certains expats habitant la ville depuis quelques années (c’est triste d’habiter à l’étranger et de ne pas s’intéresser à la ville dans laquelle on vit). Certains ne sont même jamais sortis du centre ville, j’en suis sûr. Bref, ceci n’est pas le propos de l’article.

En nous baladant la semaine dernière au nord de la Suzhou Creek (Hongkou district, Shanghai Nord-Est), nous avons découvert un des bâtiments les plus spectaculaires et sûrement l’un des plus discret de Shanghai. Il s’agit des anciens abattoirs de Shanghai, désormais désaffecté et reconverti en espaces d’exposition, boutiques, et restaurants. L’intérêt de ce bâtiment n’est pas ces nouveaux restos ou sa boutique spéciale mariage, mais bien le lieu lui-même. Ce bâtiment a été rebaptisé « 1933 » (peut-être cette date est elle symbolique ???).  En tout cas cet ouvrage est magnifique avec une architecture sobre et massive (béton brut partout, partout, partout).

En tout cas ce bâtiment nous à promis une belle surprise. Vu de l’extérieur, sa façade plate aux motifs très géométriques ne laisse pas percevoir ce qu’il se cache à l’intérieur. Le 1933 a même un air très militaire. J’imagine la gueule des pauvres bestiaux, qui, lorsqu’ils apercevaient l’abattoir, devaient tirer une sacrée tronche.  Au moins s’il fallait mourir autant que le lieu paraisse accueillant. Lol!!!

Par contre dès que vous franchissez l’entrée, la rigueur extérieure du bâtiment fait place à un bâtiment totalement aléatoire, où s’entremêle des lacets de coursives en béton (un amas de spaghetti). Elles se chevauchent, s’entrecroisent, montent et descendent. On finit même par se perdre dans le bâtiment (sûrement une volonté des architectes de l’époque qui cherchait probablement à désorienter les animaux). Si vous désirez jouer à cache-cache c’est certainement le lieu idéal. Il n’empêche que le schéma de circulation est ingénieux et que ce bâtiment malgré son ancienneté paraît encore très contemporain. Même une personne insensible à l’architecture ne pourrait rester de marbre à l’intérieur de ce labyrinthe géant.

1933 me rappelle un peu le bird nest avec sa structure complètement folle, on retrouve le même jeu piranésien dans cette construction. Comme quoi c’est en se baladant que l’on découvre de nouvelles choses, il faut tenter de sortir des sentiers battus et ne pas avoir peur de marcher.


Publié dans Balade Culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe 17/03/2009 07:40

Salut Gaylor,

Avec tous tes articles sur Shanghai, tu me fais réaliser qu'en définitif, je connais très peu la ville... Malgré que je vive à Suzhou, à seulement 90 kilomètres... Depuis six ans ! Il va falloir que j'y refasse un tour !

Amicalement. A bientôt.

gaylor 有琴固 18/03/2009 19:55


Suzhou n'est pas Shanghai donc tu es pardonné. Mais malheureusement peu d'expats s'interessent réellement à cette ville malgré qui y vivent et y
travaillent.