Hong Kong again

Publié le par gaylor 有琴固


Me revoici encore de retour sur Hong Kong, et encore une fois de plus pour faire un visa (mais cette fois je n’y remettrai pas les pieds avant au moins un an). 

Je ne cesserai de le répéter mais Hong Kong vraiment et toujours aussi sale. Hormis le quartier de Central et ses grattes-ciel de bureaux, le reste des bâtiments sont noirs, gris, crasseux, avec des clims à tout va. Beaucoup de bâtiments sont insalubres, regorgent sans doute de cafards et autres insectes degeus.

Mais où va donc l'argent de la finance? En tout cas, il ne va pas dans l'embellisement de la ville.

Malgré ces horreurs, je trouve à cette ville un certain charme, les collines, la mer, le waterfront. En plus à Hong Kong les gens sont plus civilisés, ils ne crachent pas, ne poussent pas et s'excusent (chose bien rare en mainland China). Et le meilleur pour la fin, ils parlent anglais (alleluiaah).

Bref durant ces petites vacances, j'en ai une fois de plus profité pour visiter la ville (et non faire du shopping, car pour certains se ballader se limite aux malls). J'ai eu la chance de visiter sûrement l'un des coins les plus paisible de Hong Kong: Lantau island. 

Sur cette ile immense et quasiment vierge (excepté l'aéroport et Disneyland, y’a rien) se trouve un monastère, avec au sommet de la plus haute colline, un immense bouddha de bronze (grand de plus d'une trentaine de mètre). L'accès au site se fait grâce à un téléphérique perché à plus de 900m au dessus de la mer et des collines (ça pour être isolé, ils le sont bien ces moines)et la traversée de la vallée dure environ 20 minutes.

Cette énorme statue posée sur une fleur de lotus se repose dans cette même posture traditionnelle et fait face à l'escalier qui y amène. D'ailleurs ce ne fut pas de la tarte cette ascension (en pleine chaleur, souffrance garantie pour les cuisses). Mais cette peine est vite recompensée, car une fois au top, on se rend compte de la réelle grandeur du bouddha et la vue est magnifique. Par contre je trouve ça un peu dommage que l'entrée à l'intérieur du bouddha soit payante (depuis quand les lieux de culte sont payant???).

 

Publié dans Hors de Shanghai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article