Business trip

Publié le par gaylor 有琴固

2010-04-10 01 copy

Ceux d'entre vous qui travaillent en Chine dans des boites chinoises où qui y travaillerons, sachez que vous aurez tous droits au « business trip ». 

 

Qu'est-ce que le business trip? C'est le voyage d’affaire, associé au meeting client et accouplé au business dinner. Ces trois éléments réunis viendront à bout de plus d'un laowai. 

 

Qu'est-ce que je sous-entends. 

Le business trip commence toujours ainsi. 

Premièrement votre patron vous demande d'être présent à un meeting client qui a lieu à Babeloued, dans la Chine profonde. Ce qui signifie que vous allez rester sur site au minimum deux jours. Il vous annonce ensuite que vous allez devoir vous lever beaucoup plus tôt que d'habitude, soit pour faire de longues heures de route soit pour vous rendre à l'aéroport. Les plus chanceux prendront l'avion.

 

Deuxième partie: vous êtes enfin arrivés sur le lieu de rendez-vous, à présent vous avez droit au meeting client. L'interminable meeting où le big boss client ne cesse de parler, et vous balance des clopes toutes les 20 minutes même si vous ne fumez pas. Ah j'oubliais, le big boss ponctue ces phrases par le crachat de grosses glaires dans du papier mouchoir. Pendant ce temps vous faites mine de vous intéresser même si vos yeux ne demandent qu'à se fermer. De plus, pour ceux qui ne parlent pas chinois et même pour les laowais qui parlent mandarin, c'est un long moment de solitude. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où je compte les moutons (j'ai déjà tricoté un pull et un manteau en laine). Et à chaque fois c'est la même, blablablabla laowai tinbudong blablablabla, voilà ce que l'on entend et en plus ils vous font fumer passivement.

 

Troisième partie: après avoir passé quelques heures à vous effondrer dans votre chaise et à faire semblant de prendre des notes, votre riche client vous invite au fameux business dinner. Alors là, pour les sensibles du bide préparez vos estomacs. Le big boss vous ramène tous dans un "luxurious" restaurant chinois (vous ne pouvez refuser, c'est la tradition). Sur place le boss se place face à la porte d'entrée autour de l'énorme table ronde et son adjoint le plus cher se place soit à sa droite soit à sa gauche (ça dépend des régions de Chine, malencontreusement lors de mon premier dîner je me suis assis à la place du boss... oups!!!). Les autres convives prennent les places restantes. Il s'ensuit un défilé de plats tous aussi spéciaux les uns que les autres (lorsque vous regardez la table toute entière, c'est un carnaval de couleur). Malheureusement votre hôte ne choisira que des plats qui lui conviennent (de toute façon c'est lui qui paie), mais qui vous ne mettront pas forcément en appétit. Et pendant le diner vous ferez des gambeis par milliers (c'est très codifié, tout d'abord seul le big boss client peut faire un gambei avec qui il souhaite et ensuite dans la soirée après de multiples verres vous aurez le droit de trinquer dans tous les sens). Le jeu étant de rendre saoul l'adversaire d'un soir. Je ne suis pas « fanalcoolique » (oh oh joli mot) mais je reconnais que je peux boire l'alcool comme de l'eau (les chinois sont assez surpris de boire avec moi car je montre rarement un signe d'ébriété).

 

Le dîner se clôt, tout le monde est bourré et vous constatez qu'il n'est qu'à peine 19h30 (eh oui ça se bourre la gueule très tôt en Chine). Là vous vous apprêtez à rentrer à l'hôtel pour enfin connaitre la paix en vous disant que demain tout ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Malheureusement le client a beaucoup apprécié votre compagnie et souhaiterai que vous restiez un jour de plus afin qu'il vous montre je ne sais quelle connerie. Là, d'un regard meurtrier, vous dévisagez votre patron en insistant, et la seule réponse qu'il trouvera à dire est un grand « oui ». 

 

Merci chef d'oublier que j'ai une vie privée en dehors du boulot. Telles sont les joies du business trip.

 

Publié dans Boulot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 17/04/2010 13:39


dommage, les guanxis c est important en Chine.

Dalian...ah cette ville me manque!


Olivier 12/04/2010 10:25


Superbe description du Business trip je m y retrouve aussi.

Sauf que je parle chinois et du coup c est moins ennuyeux.

dans les business Trip c est la aussi ou on apprend le plus et ou on noue des guanxis.

Pour l alccol je suis dans la meme situation que toi mais j aime beaucoup rendre les chinois completement pompet. Je sais pas pourquoi hihi


gaylor 有琴固 17/04/2010 08:43



Je hais les business Trip (d'ailleurs ces temps ci, j'arrète pas, je reviens à peine de Dalian). La plus part du temps, on me trimballe à
gauche à droite avec mon autre collegue Laowai, juste pour montrer nos faces. C'est fatiguant.


Mon collègue espagnol et moi ne faisons pas trop de Guanxi avec les clients, on sent assez souvent une barrière relationnelle (à croire qu'on les
impresionne).