C'est le chantier

Publié le par gaylor 有琴固

2010-01-13 01 copy

Déjà plus de huit mois que nous habitons sur Tianyaoqiao Road. C'est sûrement l'une des rues les plus mouvementées de Shanghai. Elle vit du matin au soir et dès que les boutiques qui ont pignon sur rue ferment, elle est à nouveau remplie de badauds qui vendent à même le sol toutes sortes de bric-à-brac.

 

Il y a encore un mois de cela, dans la rue on retrouvait tout un tas de micro-boutiques de brochettes, de boissons (milk tea), de saucisses etc... C'est un peu ce qui faisait le charme de cette rue (ce côté très moderne et local à la fois), dorénavant toutes les boutiques ont été remplacées par de grosses devantures sans caractère (adieu mes petits pains à la viande et mes brochettes).

 

Lorsque nous avons emménagé sur Tianyaoqiao Road, nous avions été immédiatement séduit par ce côté populaire et par tous les centres commerciaux de Xujiahui. Mais malheureusement pour nous (la poisse je dirais même), dès qu'on a pris nos quartiers dans notre nouvel appart, les pelleteuses, les tractopelles et les marteaux ont également pris domicile sur notre rue. 

 

Une première série de travaux avait déjà duré quelques mois. Dès la fin de ceux-ci, quelques semaines plus tard encore des travaux. A l’heure d’aujourd’hui ça fait 5 fois qu’ils se retapent ma rue. Et le plus drôle dans tout ça, chaque fois les ouvriers démolissent la chaussée (faisant au passage des énormes trous) afin de renouveler les canalisations, et ensuite ils rebouchent les trous comme si de rien n'était. Mais lorsque vous constatez que ces mêmes trous ont été fait puis refait et refait 5 fois d’affilé aux mêmes endroits, on se pose des questions.

La bonne nouvelle, les travaux se font durant la nuit et ne nuisent pas au trafic durant la journée (c’est déjà assez le bordel comme ça pour en rajouter une couche).

La mauvaise nouvelle, je m’endors tous les soirs aux sons des marteaux-piqueurs (heureusement que j’ai un sommeil de mort).

Ma si belle rue est devenue un bordel pas possible. On se croirait à Bagdad avec le sable et de temps en temps de bonnes bourrasques de vent. Mes vêtements qui sèchent sur l’un des balcons deviennent aussi rêches et poussiéreux que la pierre calcaire.

Je sais qu’il faut améliorer l’environnement de la ville en vue de l’expo 2010, mais par pitié arrêtez de faire des trous par-ci par-là pour rien.

Aaahhh « Better City, Better Life »… tiens donc.

 

Publié dans Chinoiseries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 18/01/2010 13:43


Toutes les villes sont pareilles, ce sont des chantiers.

La chine est un pays bruyant et les chinois n'apprécient pas trop le calme !


gaylor 有琴固 19/01/2010 15:32


C'est vrai j'ai remarqué, les chinois ont peur du calme, du silence.
Mais pourquoi donc???


Morgane 15/01/2010 03:24


Oui je pense aussi que c'est pour creer de l'emploi, car on les voit a 10 pour faire un trou : 8 qui regardent, 1 qui pousse la brouette, et un qui fait le trou... Mais ils arrivent quand meme a
etre efficaces, j'ai du mal a comprendre.


gaylor 有琴固 15/01/2010 05:38


Ca c'est du travail d'equipe. Si c'est bien paye, je veux bien me faire embaucher pour encourager les troupes.


Flo 14/01/2010 16:22


C'est fou, j'ai l'impression que tu décris la rue où j'habite... à Nanjing.

Dix mois et demi et toujours des travaux !


gaylor 有琴固 15/01/2010 05:36



C'est normal, a Nanjing il prepare deja la future expo de 2020. Ils s'y prennent en avance...



Lili - vuesdechine 14/01/2010 15:26


Des fois je me demande si ce n'est pas fait exprès de défaire ce qui vient d'être construit: un moyen efficace de lutter contre le chômage peut-être?!

Je connais ce blog depuis peu et j'apprécie beaucoup...


gaylor 有琴固 15/01/2010 05:33



C'est sur ca reduit le chomage mais bon faut arreter, c'est quand meme des emplois fictifs...
Je veux bien qu'on veuille embellir la rue mais la c'est to much.
Au moins elle sera nickel pour l'expo.

Merci de lire mon blog. Eh hop un(e) fan(e) de plus... oups!!!