Japon (part2/8): Tokyo

Publié le par gaylor 有琴固

2010-03-02 01 copy

Jour 2(samedi 13 février)

Trop excités à l'idée d'être à Tokyo, c'est décidé tous les matins nous nous réveillerons à 7h afin de visiter et de voir un maximum de choses.

La matinée commence par la visite des alentours de notre auberge de jeunesse (Asakusa district), qui est plutôt un quartier résidentiel où tous les bâtiments sont de faible hauteur (à cause des problèmes sismiques).

 

De loin on distingue le bâtiment siège de la compagnie Asashi coiffé à son sommet par une flamme dorée conçue par le designer Philipe Starck (cette monstruosité ressemble plus à un radis géant qu'à une flamme).  Ce bâtiment à peine vu, nous enchainons au pas de course les alentours de la station, notamment les abords du temple avec sa rue piétonne et ses nombreuses boutiques de souvenirs pour touristes. Après une heure et demie de marche nous décidons de prendre le métro le plus proche en direction du parc Ueno, un poumon de verdure au cœur de Tokyo.

Dès la sortie du métro, nous arrivons nez à nez avec un magasin de figurines, de jeux et de costumes des héros de manga. Le magasin étroit comme une baguette n’en demeure pas petit pour autant. Il se développe sur près de 8 niveaux. Retour en enfance garanti!!! Une fois nos enfantillages terminés, nous longeons la rue commerçante bourrée d'électroniques en tout genre. Au passage, on pénètre dans plusieurs salles d'arcade (jeux vidéo) et de loterie japonaise , tout aussi bruyantes les unes que l'autres. Dans tous les cas, les joueurs sont hyperconcentrés.

 

Déjà nos pieds commencent à montrer quelques signes de faiblesse mais qu'importe, nous continuons sur notre lancée. Nous ne sommes pas tous les jours à Tokyo.

Nous arrivons enfin au parc Ueno, très joli parc bordé de nombreux musées que le guide que nous avons acheté nous conseillait de visiter (mais le temps ne joue pas en notre faveur). D'ailleurs en essayant de suivre le parcours du guide nous nous perdons au beau milieu du parc et loupons quelques bâtiments. Pas si grave car nous arrivons par surprise à un magnifique cimetière. Je sais, ça a l'air glauque mais il était vraiment beau. Après avoir retourné le plan du guide dans tous les sens, nous réussissons à revenir sur le parc et décidons de passer à la prochaine étape de notre parcours. Mais avant de reprendre le métro nous visitons un super store de l'électronique qui se développe sur près 8 niveaux. Aïe!!! Nos pieds!!!

 

Nous arrivons à Nihonbashi district, sur une rue commerçante que le guide nous avait recommandé, on arrive peut être un peu tard car tout a l'air fermé, même le musée Bridgestone. Tant pis!!!

 

A présent direction Ginza district qui est le quartier des boutiques huppées. Nous arrivons en début de soirée, et c'est un spectacle pour les yeux, des super boutiques partout. Toutes les plus grandes marques se sont donné rendez-vous à Ginza. C'est un spectacle d'architecture.

J'en pleurerais presque de joie. Nicolas nous voit ébahis et ne comprend pas forcément, ces sourcils disent "encore un délire d'architectes". Nous nous baladons pendant plus de deux heures, nos pieds n'en peuvent plus et nos estomacs crient famine. Et là on revient à la réalité, manger à Ginza coûte une fortune mais nos jambes sont trop mortes pour continuer à marcher, une pause s'impose.  Nous trouvons tant bien que mal un Macdonald. Ouf sauvés!!!

 

Nos ventres remplis, il nous restait encore assez de force pour continuer notre ballade. Et puis il n'était que 8h30 et le métro ferme à minuit. Aller hop, direction Shibuya pour la dernière étape de la soirée. Alors là, nous sommes entrés en plein délire, Shibuya c'est le quartier typique japonais comme on peut le voir dans les reportages à la télé : des publicités lumineuses immenses à tous les coins de rue, des jeunes filles en habit traditionnel, des clans de jeunes avec les cheveux blonds platines, des fashionistas, des cosplayers (personne déguisées en héros de manga). Shibuya c'est vraiment le quartier atypique à voir absolument, il y règne une folie et une créativité jamais vu ailleurs.

 

C'est carrément dingue. C'est sur cette visite que nous finissons notre 1er jour de visite. Lessivés mais heureux du spectacle.

 

 

 

Publié dans Hors de Shanghai

Commenter cet article