Japon (part6/8): Kyoto

Publié le par gaylor 有琴固

2010-03-14 01 copy

Jour 6 (Mercredi 17 février)

 

Ce matin nous réussissons à nous réveiller à 7h du matin comme on se l'était militairement fixé. Hier soir avant d'aller se coucher, le propriétaire nous a fourni une carte et nous y a indiqué les principaux lieux à visiter.

Donc ce matin, direction le temple d'or qui comme son nom l'indique est recouvert d'or. La visite est payante (500 yens).  Le bâtiment est tout simplement magnifique, traditionnel recouvert de feuilles d'or, très sobre mais dont la qualité des détails et des finitions nous laisse sans voix. Le temple repose sur l'eau et est entouré d’un jardin qui se déploie sur les collines avoisinantes (du sommet on a une excellente vue sur Kyoto). Au bout d'une demi-heure on se rend compte que la visite est déjà finie. Ça fait drôlement cher la demi-heure. On aurait su on serait resté beaucoup plus longtemps à contempler le temple. Ce n'est pas grave au moins on est averti à présent.

 

La prochaine visite se situe non loin du site, il faut tout de même prendre un bus pour y aller il s'agit d'un autre temple. Celui-ci est également payant, de plus il faut retirer ses chaussures pour y pénétrer, et il ne faisait vraiment pas chaud. Les circulations sont extérieures mais couvertes et très peu de pièces sont accessibles au public.

 

Les bâtiments sont particulièrement beaux et très sobres dans la plus pure tradition japonaise. Les jardins qui entourent le temple sont magnifiques et apaisants, on en oublierait presque qu'à quelques mètres la vie moderne continue. Cette fois-ci la visite dure bien plus d'une demi-heure, on en a eu pour notre pognon et nos orteils n'en pouvaient plus. Quel plaisir de retrouver ses chaussures. Nous enchainons immédiatement par la visite d'un site religieux dans un grand parc avec un certain nombre d'hôtels et de temples.

 

Déjà nos jambes sont à plats donc on visite ce site assez sommairement. Et puis lorsque vous avez vu temple, vous avez à peu près vu tous les suivants. Nous décidons donc de nous rendre vers notre prochaine étape: la forêt de bambou que le propriétaire de l'auberge nous avait fortement recommandé. Pour cela nous devons reprendre un bus. Tout au long du trajet nous voyons des bandes de petites maisons, et tout d'un coup le paysage change radicalement avec des dizaines de milliers bambous. Je n'avais jamais vu autant de bambous, le bambou n'est pas un arbre très épais, pourtant la forêt nous a paru extrêmement dense. Les bambous étaient tellement hauts et nombreux, qu’on se serait cru dans une botte de foin. Même le ciel nous était difficile à apercevoir. C’est génial.

 

Il est déjà midi passé, nous décidons de casser la croûte, il y a pas mal de restaurants autour du site, nous sautons sur le premier venu avant que nos corps nous lâchent.

 

Les batteries pleines nous décidons de visiter les alentours qui sont plutôt touristiques. Au passage nous croisons des jeunes qui veulent qu'on se prenne en photo avec eux. Nous avons tout de suite pensé qu'ils devaient être chinois, eh bein non, ils étaient sud coréen. Hihihi!!!

 

Ensuite nous visitons un énième temple, les bâtiments sont tous plus beaux les uns que les autres. Dès qu'il faut payer pour avoir le droit de rentrer sur un site, nous rebroussons chemin. Un temple reste un temple. Après nous être mangé quelques vents (nous en avions un peu marre de payer pour voir des temples), nous nous engouffrons dans la forêt à proximité, au Japon même les forêts sont ordonnées, le côté aléatoire de la nature est présent mais tout est parfait. Dans la rivière pas même une feuille vient souiller sa pureté, l'eau est tellement claire qu'on voit le fond. Après quelques minutes de ballade, nous retournons sur l'allée touristique voir si quelques emplettes sont possibles à faire (Nicolas comme à son habitude achetât encore des conneries).

 

Ensuite nous retournons rapidement à l'auberge pour récupérer de cette fin de journée. Une fois en jambe nous nous redirigeons vers le centre. Et là nous découvrons que le centre ville est bien plus dynamique que ce que l'on pensait. Tout le quartier est commercial avec notamment une énorme galerie marchande couverte. Avant de parcourir la galerie nous visitons le quartier des geishas...alors là, le vent complet, pas un chat, pas de geishas à l'horizon. Des séries de maisons traditionnelles ou pour y accéder il faut sûrement être membre d'une organisation secrète. En tout cas le quartier est mort de chez mort. Nous retenterons demain. Nous visitons quelques ruelles toutes aussi séduisantes avec nombreux restaurants, mais les prix restent inabordables. Durant notre ballade, nous apercevons encore quelques magnifiques architectures (y a rien dire le Japon est la terre promise des architectes). Nous jubilons!!! Finalement nous testerons un petit restaurant bien sympa avec des tarifs plus proches de notre porte monnaie. La bouffe et le service sont irréprochables.

 

Pour terminer la soirée nous finissons par la galerie marchande qui est énorme, et représente tout un bloc de
quartier. On y trouve tout et n'importe quoi, comme par exemple une librairie de manga où vous pouvez emprunter des livres et les lire dans votre petit espace privatisé. Ça sera tout pour aujourd'hui.


Publié dans Hors de Shanghai

Commenter cet article