C'est reparti: Metro, Boulot, Dodo

Publié le par gaylor 有琴固


Ça y est, c'est fait je ne suis plus en vacances forcées depuis trois semaines. J'ai enfin trouvé un boulot. Youuuupiiii!!!

 

Après plus de 180 CVs envoyés et autant de lettres de relance (vive l'ordinateur et internet, sans ces précieux outils ma recherche aurait été un cauchemar), cinq mois d'impatience, une dizaine d'entretiens et quelques pétages de plomb, me voilà enfin sorti de ma grotte. Retour à la vie active.

 

Depuis trois semaines, je bosse pour une pseudo boite anglaise d'architecture. Je dis pseudo, car il y a beaucoup de fausses boites internationales, dirigées par des chinois, où ne travaillent que des chinois, où on ne parle que le chinois (même les sites web sont entièrement en mandarin). Ces entreprises ne possèdent aucune adresse à l'étranger (peut-être juste une boite aux lettres). Le seul fait d'inscrire ces boites hors de Chine leur donne le privilège d'avoir "le label international". Il faut savoir que les chinois ne font pas confiance en leur propre produit donc encore moins en leurs propres entreprises, et on peut comprendre pourquoi.

 

Bref, revenons-en à notre sujet. Durant cinq mois ce fut spam-age (envoie de CV intempestif) à toutes les boites d'architecture possibles. Un trop grand nombre d'entretiens décevants : la plupart du temps, ces entreprises aimaient beaucoup mon profil; point positif pour moi, j'avais déjà de l'expérience, un bon portfolio et en plus j'étais français (je vous rassure je le suis toujours). Car, posséder un étranger dans sa boite en Chine c'est excellent pour le business. L'entreprise trouvera toujours le moyen de vous exposer lors des réunions avec des clients (d'ailleurs en deux semaines, j'ai fais environ 8 meetings), afin de montrer le sérieux de leur boite (ne me demandez pas pourquoi, mais depuis quand être étranger est un gage de qualité; encore une fois, vive la discrimination positive). Etre étranger, c'est un très très gros avantage pour votre recrutement, surtout si vous êtes ... Blanc. Et sur ce dernier point j'ai vraiment senti la barrière raciale s'installer.

 

A chaque nouvel entretien je pouvais sentir l'étonnement de mes interlocuteurs (bien souvent des chinois) qui ne pouvaient s'empêcher de pousser un léger gémissement en me voyant, ou qui restaient tout simplement bloqués, sans voix. Je ne vous raconte pas l'atmosphère d'une pièce lorsqu'un entretien se passe dans le silence. Ce fut sans doute les entretiens les plus courts de toute ma vie (le plus rapide ayant durée 3 minutes, montre en main). Parfois, il m'est même arrivé de jouer le rôle du recruteur et d’animer la conversation, car votre interlocuteur est tétanisé à l'idée de vous parler (ou de vous regarder, il me prenait peut être pour un cannibale).

 

Dieu merci, ce calvaire est fini, j'ai réussi à trouver un très bon poste avec pas mal d'opportunités d'évolution et un bon salaire (je suis passé du simple assistant architecte à chef de projet, cooool). A présent il ne reste plus qu'à assurer ma période d'essai de trois mois, ensuite à moi la belle vie de Shanghai.


Publié dans Boulot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Justine 28/07/2015 14:05

Collaborez notre site internet qui vend de la lingerie fine de qualité et devenez hôtesse à domicile : http://www.fan-lingerie.com.

marketing chine 23/06/2009 15:47

J'ai eu le meme genre d'entretiens. hehe.

Bon courage pour la Suite...Peut etre qu'on se croisera un jour.

PS :j'ai fait un lien vers ton Blog...
http://www.marketing-chine.com/conseils-de-blog/blogs/
pourrais tu changer le lien que tu as fait sur marketing-chine.blogspot.com vers www.marketing-chine.com Mon nouveau blog non censure par Pekin cette fois...hehe

gaylor 有琴固 23/06/2009 20:19


Bein ouais pourquoi pas. Quand tu seras sur Shanghai n'hésite pas à faire signe.

je change le lien.

A plus


marketing chine 22/06/2009 23:26

Salut,

Sympa ton blog. Made in Laowai.
Je vais retourner en CHine des que possible je suis en france depuis 6mois et deja ca me manque..hahha


good luck

gaylor 23/06/2009 20:16


Encore re-merci pour le compliment. 6 mois sans etre en Chine??? ça doit un peu, beaucoup, grave te manquer j'imagine. Patience ton retour viendra.

Comment peux tu aussi bien connaitre la Chine sans ne plus y etre??? Waaaouuuh bravo!!!

Car serieusement, même si je ne suis ni dans le marketing ni dans le commerce, tes articles m'ont permis d'éclaircir pas mal de chose concernant les relations qu'ont les chinois avec les clients
(mes boss obeissent au moindre caprices de nos clients, ils ne savent pas dire non. c'est toujours "oui, oui, oui" et parfois c'est destabilisant).
Au moins dorénavant je sais qu'en Chine le client est Dieu. lol